Emploi et stages

Offre de stage Master 2 : Mesure de l’impact de la qualité toxicologique des cires sur le développement des ouvrières d’abeille domestique
 
Contexte du stage :
La cire d’abeilles est utilisée en apiculture sous forme de feuilles de cire gaufrées introduites dans les colonies pour renouveler les cadres trop anciens ou pour produire des essaims. La cire est un intrant majeur en apiculture. Mais la filière apicole française n’est pas autosuffisante pour couvrir les besoins des
apiculteurs en cire produite sur le territoire et une part très importante de cires est importée. Des travaux mettent en avant des problèmes de qualité des cires liés à la contamination chimique par les pesticides, les médicaments vétérinaires ou encore liés à l’adultération. L’adultération par des agents de coupage (ex : paraffine, cire de carnauba, cérésine, cire du Japon …) est une pratique non autorisée dont le but est d’accroitre la quantité de cire commercialisée. Aujourd’hui encore, aucune technique ne permet d’éliminer
complètement ces contaminants et de purifier la cire durant le processus de recyclage pour la réutiliser en apiculture. Par ailleurs, Il n’existe pas d’état des lieux national de la qualité des cires gaufrées en France et très peu d’informations sont disponibles pour permettre de décrire l’ampleur du phénomène d’adultération.
Le projet CIMEQA (FEAGA 2021-2023) vise à objectiver la qualité des cires utilisés par les apiculteurs à partir : i) d’un état des lieux des cires sur le territoire en termes de contamination et d’adultération, ii) de l’évaluation de la toxicité pour les abeilles, iii) de la conception d’un document formalisant les
bonnes pratiques de transformation et de traçabilité de la cire utilisée par les apiculteurs et le contrôle de sa qualité.
 
Objectifs du stage :
Le stage aura comme objectifs : i) de participer à l’organisation et au traitement des données des cires analysés dans le cadre de l’état des lieux, ii) d’évaluer l’acceptation des cires et leur toxicité sur les larves d’abeilles, iii) d’étudier expérimentalement le phénomène de transfert d’adultérant vers des cires non adultérées. La toxicité des cires sera mesurée à partir d’un biotest développé dans le cadre d’un précédent projet. Celui-ci consistera à faire bâtir la cire par les abeilles, à faire pondre la reine de la colonie sur le cadre et à suivre le développement du couvain à l’aide de photographies. Les cadres de couvain photographiés seront analysées à l’aide d’un logiciel adapté (Fiji/Nextreat Bee Brood Analysis Software Package). Les effets des cires testées sur la mortalité du couvain pourront être statistiquement comparés à ceux d’une cire de référence (témoin à faibles teneurs en contaminants) grâce aux cadres
bâtis utilisés pour suivre le développement du couvain. Ces derniers sont constitués pour moitié de la cire de référence et pour l’autre de la cire testée. Ce système permet de s’assurer des conditions de développement du couvain équivalentes au sein de la colonie pour chacune des cires.
 
Activités confiées au stagiaire et résultats attendus :
Le/la stagiaire aura pour missions :
1. Appropriation du sujet : bibliographie, préparation et manipulation du
matériel expérimental
2. Analyse des données sur la qualité des cires dans le cadre de l’état des
lieux sur la contamination et l’adultération
3. Participation à la préparation des colonies et réalisation des
expérimentations (biotest)
4. Analyse des photos des cadres avec le logiciel dédié, analyses statistiques
sous R
5. Rédaction de rapport
 
Profil recherché
• Ingénieur agro, agri ou universitaire Bac + 5.
• Bonnes connaissances en biologie animale et intérêt pour l’écotoxicologie
• Connaissance de l’outil statistique R, capacités en analyses de données,
expérience en apiculture appréciée.
• Rigueur scientifique, aisance relationnelle, sens de l’organisation, prises
d’initiatives.
• Permis B
 
Rémunération
Indemnité mensuelle de 600,60 € + participation aux frais de repas et
d’hébergement (si double résidence) + remboursement des frais de
déplacement selon barème en vigueur à l’ITSAP-Institut de l’abeille.
 
Contact
Candidature (CV et lettre de motivation) à envoyer par courriel avant le
15 janvier 2023 à l’attention de Julie Fourrier (julie.fourrier@itsap.asso.fr) et
Cyril Vidau (cyril.vidau@itsap.asso.fr)
 
 
Offre de stage Master 2 / Césure : Gestion et analyse de données numériques issues des ruches connectées des apiculteurs

CONTEXTE ET OBJECTIFS :

L’Institut technique et scientifique de l’apiculture et de la pollinisation – Institut de l’Abeille se donne pour mission de concourir au développement de l’apiculture professionnelle française et d’être un appui technique à l’ensemble de la filière apicole. Les actions de l’ITSAP – Institut de l’abeille sont réalisées en concertation étroite avec un réseau d’une vingtaine d’Associations régionales de développement apicole (ADA) et groupements spécialisés nationaux.
Pour plus d’informations : http://www.itsap.asso.fr.

 

L’apiculture fait face à de nombreux enjeux depuis quelques décennies dont les causes et les conséquences plongent les apiculteurs et l’économie de la filière dans une situation toujours incertaine. En réponse au déclin des abeilles, à la
baisse de la production de miel français, aux fortes contraintes environnementales et pour faire face aux effets du changement climatique, les apiculteurs expriment de plus en plus le besoin d’être accompagnés techniquement et d’appuyer leurs stratégies sur des références et des outils d’aides à la décision.

 

Une proposition est d’étudier le comportement des colonies d’abeilles domestiques, leur dynamique sur une période et dans un territoire donné et leur performance en termes de production de miel. Pour cela, les apiculteurs utilisent depuis une quinzaine d’années des balances électroniques et connectées mesurant en temps réel le poids des ruches. Avec quelques milliers de balances désormais en fonctionnement chez les apiculteurs, sur des pas de temps courts (quelques minutes), cela constitue une masse de données encore sous valorisée à ce jour. En outre, la capacité d’une colonie à exploiter les ressources en nectar est influencée par des facteurs biotiques (état de développement des colonies, ressources florales) et abiotiques (météorologie) qui pourront être considérés en fonction de la disponibilité de ces données. En croisant ces différentes sources de données et en mettant en œuvre les méthodes de la science des données, cela offre un beau potentiel pour construire des futurs services pour les apiculteurs.

 

L’Itsap, Institut technique et scientifique de l’apiculture et de la pollinisation propose un sujet d’étude de 4 à 6 mois pour participer au développement d’un outil de gestion et d’analyse des données de poids de ruches. Pour cela, l’Institut s’appuie d’une part sur son réseau d’associations de développement apicole en région (ADA) qui accompagne des apiculteurs dont les ruches sont équipés de balances connectées, et d’autre part sur des constructeurs de balances.  
 
MISSIONS :
Les travaux du stagiaire viseront à :
– Collecter les données numériques des balances en démarchant les structures partenaires de l’Itsap (ADA et constructeurs de balances) et les apiculteurs volontaires ;
– S’assurer du flux et de la standardisation des données issues des balances des partenaires vers le « Système Informatique MIELLEES » opérationnel, avec notre partenaire INRAE Genphyse ;
– Tester et valider un algorithme programmé sous le logiciel R permettant le traitement de données (identification du type de données, validation du pas de temps, gestion des données manquantes, validation de la variation du poids, correction des poids, segmentation) avec les différents jeux de données numériques de l’évolution du poids issus des différents constructeurs ;
– Analyser et interpréter les données traitées via l’algorithme testé en fonction des variables disponibles (bassin de production de miel, période, miellée visée, densité de balances identifiées par unité de surface…), procédure à automatiser si envisageable ;
– Développer le système d’information afin de permettre la diffusion des données traitées et des résultats obtenus (interface de requêtes) vers les partenaires de l’Itsap (ADA et constructeurs de balances).

 

LIEU ET CONDITIONS :
Le stage se déroulera dans les locaux de l’ITSAP à INRAE d’Avignon (Site de St Paul à Montfavet-Agroparc)
Employeur : ITSAP-Institut de l’abeille.
Stage co-encadré par Alexandre Dangléant (Responsable de la thématique numérique) et Fabrice Allier (Responsable de la thématique agro-écologie). Un comité de suivi des travaux sur stage, ouvert à d’autres personnes partenaires, sera créé.
Durée maximale de 6 mois, idéalement à partir du 15 janvier 2023.
Indemnisation de stage 600 € (30 % du S.M.I.C. – base 2020) + participation aux frais de repas et d’hébergement (si double hébergement).
Frais de déplacements dans le cadre du stage pris en charges (conditions ITSAP).

 

PROFIL :
– soit issu d’un cursus d’écologie ou Agronomie avec de bonnes bases en développement informatique et gestion de données et ayant un attrait pour la programmation et les mathématiques appliquées.
– soit issu d’un cursus de statistique appliquée ou d’informatique (IoT), qui souhaitent mettre ses compétences en application au service du domaine de l’apiculture.
– Bonne maitrise du logiciel R (développement d’application sous R Shiny serait un plus)
CV et lettre de motivation (avec titre de l’offre) sont à envoyer avant le 15 novembre 2022 par courriel, à l’attention de Fabrice ALLIER à fabrice.allier@itsap.asso.fr

OffreStageM2ITSAP_CollecteDataBalances2023-2

 

 
Offre d’emploi CDD 12 mois: Ingénieur∙e chargé∙e de mission – Animation, coordination du Réseau d’exploitations de référence et valorisation des données technico-économiques
 

CONTEXTE ET OBJECTIFS :

L’Institut technique et scientifique de l’apiculture et de la pollinisation (ITSAP) – Institut de l’Abeille a pour mission de concourir au développement de l’apiculture professionnelle française et d’être un appui technique à l’ensemble de la filière apicole. Les actions de l’ITSAP – Institut de l’Abeille sont réalisées en concertation étroite avec un réseau d’une dizaine d’Associations régionales de développement apicole (ADA) et groupements spécialisés nationaux. Pour plus d’informations : http://www.itsap.asso.fr.

Depuis 2011, l’ITSAP-Institut de l’abeille anime et coordonne le réseau d’exploitations apicoles de référence (RER). Ce dispositif repose sur la construction d’une typologie et sur le suivi d’un échantillon d’exploitations à l’échelle nationale. L’objectif de ce dispositif est d’acquérir des données technico-économiques sur le fonctionnement des exploitations apicoles professionnelles, tant d’un point de vue technique qu’économique, afin de diffuser ces références à la filière apicole et notamment aux porteurs de projet d’installation.

L’ingénieur(e) sera sous la responsabilité de la responsable « qualité et durabilité » de l’ITSAP et travaillera en étroite collaboration avec les ADA et le GPGR (Groupement des producteurs de gelée royale) qui sont impliqués dans le RER.

MISSIONS

Vous serez chargé(e) de :

  • L’animation et coordination du réseau d’exploitations de référence :    
  • Appui méthodologique du réseau (questionnaire, logiciel Diapason de saisie des données…),
  • Animation des réunions du réseau,
  • Récupération des données technico-économiques auprès des ADA et du GPGR,
  • Contrôle et organisation des données
  • La construction et la valorisation de références, au travers de :    
  • La construction d’un cas-type en région,
  • La rédaction d’articles pour le blog de l’ITSAP,
  • La mise à jour de la synthèse pluriannuelle du Réseau d’exploitations de référence,
  • Le suivi et l’accompagnement du développement des projets en lien avec les coûts de production (plateforme de saisie des coûts de production et indicateurs de coûts de production et de marché),
  • La centralisation des données d’enquêtes coût de production des ADA en lien avec le projet de calcul de coût de production.

LIEU ET CONDITIONS

  • Lieu : Avignon (site INRAE Saint Paul).
  • Type de contrat : CDD de 12 mois (remplacement congé maternité) à 80 %
  • Date de prise de fonction : 7 novembre 2022
  • Conditions : salaire selon grille.

PROFIL

  • Bac + 5 : titulaire d’un diplôme d’ingénieur ou d’un master 2 en agronomie ou agriculture.
  • Expérience de 5 ans minimum.
  • Compétences en techniques apicoles et en économie d’exploitations agricoles.
  • Expérience de travail en laboratoire et des procédures de manipulation de substances chimiques et toxiques appréciée,
  • Maîtrise des logiciels de bureautique (word, excel, power point) et d’analyse de données (R).
  • Compétences d’animation, de synthèse et de rédaction.
  • Rigueur, sens de l’organisation, travail en équipe, disponibilité et autonomie.
  • Une expérience dans le cadre d’une étude technico-économique ou la connaissance des Réseaux de fermes de référence (technico-économique) est un plus.
  • CV et lettre de motivation (avec référence de l’offre) sont à envoyer (en précisant la référence de l’offre) avant le 7 octobre 2022, par courriel, à l’attention de Constance BERI et de Cécile FERRUS aux adresses suivantes : constance.beri@itsap.asso.fr ; cecile.ferrus@itsap.asso.fr
  • Les entretiens se feront le 17 octobre 2022 après-midi (INRAE Saint-Paul, Avignon).

CONTACTS

Offre détaillée

CV et lettre de motivation (avec référence de l’offre) sont à envoyer (en précisant la référence de l’offre) avant le 7 octobre 2022, par courriel, à l’attention de Constance BERI et de Cécile FERRUS aux adresses suivantes : constance.beri@itsap.asso.fr ; cecile.ferrus@itsap.asso.fr

Les entretiens se feront le 17 octobre 2022 après-midi (INRAE Saint-Paul, Avignon).

 
Offre de stage Master / Césure : Essais d’appâts insecticides pour la destruction des nids du Frelon asiatique
 

CONTEXTE ET OBJECTIFS :

Depuis son introduction en France en 2004, le Frelon asiatique à pattes jaunes (Vespa velutina), a colonisé la quasi-totalité du territoire national, excepté un département de l‘Est et la Corse, ainsi que plusieurs pays voisins entre 2010 et 2017 (Espagne, Portugal, Belgique, Italie, Allemagne, Royaume-Uni, Hollande, Suisse et Luxembourg). La prédation du
frelon est une perturbation supplémentaire qui affecte la dynamique des colonies d’abeilles domestiques et leur survie
hivernale. Son impact sur les colonies d’abeilles est grandement préoccupant car il peut nuire aux activités apicoles. C’est pourquoi les acteurs publics, scientifiques et la filière apicole se sont organisés pour mettre en place des mesures de surveillance, de prévention et de lutte en vue de préserver les activités apicoles. Parmi les missions de l’ITSAP-Institut de l’abeille se trouvent celles d’élaborer et d’évaluer des méthodes de lutte contre ce prédateur de l’abeille domestique. Nous travaillons notamment sur un protocole de destruction des nids de frelons par utilisation d’appâts alimentaires empoisonnés aussi appelé méthode du « Cheval de Troie ».

La méthode du Cheval de Troie à l’avantage de permettre la destruction des nids de frelons à distance sans avoir besoin de les localiser avec pour objectif de réduire la pression de prédation que le frelon exerce sur les ruchers. En intervenant sur les sites de chasse des frelons (ruchers), l’appât de nature protéique est prélevé par les ouvrières pour alimenter les larves présentent dans le nid. L’objectif du stage est d’évaluer un appât formulé avec une substance active en analysant son effet sur la pression de prédation devant les colonies d’abeilles ainsi que son impact sur l’environnement. Le travail de stage consiste à tester plusieurs modalités de traitement : des appâts formulés à différentes concentrations et un appât témoin sans substance active. Le stagiaire participera à (1) la recherche de sites expérimentaux (des ruchers prédatés) où seront mis en place les différents appâts ; (2) l’évaluation de l’effet des appâts sur l’évolution du niveau de pression de prédation des frelons sur les ruchers après la mise en place des modalités de traitement ; et (3) l’évaluation du risque environnemental de cette méthode de lutte (recherche des nids traités par radiotélémétrie (Kennedy et al. 2018) et prélèvement d’échantillons pour analyses des résidus).

MISSIONS

Les travaux au cours du stage consisteront à :

      • Participer à la recherche et la mise en place des sites expérimentaux ;
      • Préparer et appliquer les modalités de traitement sur les sites expérimentaux (une modalité par site) ;
      • Réaliser un suivi temporel de la fréquentation des appâts et de la pression de prédation sur chaque site expérimental pendant la période d’activité des frelons (août à octobre) ;
      • Localiser des nids exposés aux appâts à l’aide de la méthode de radiotélémétrie ;
      • Prélever des échantillons sur les nids exposés (décrochés par un désinsectiseur) ;
      • Conditionner et envoyer les échantillons destinés à l’analyse de résidus de substance active (réalisée par un laboratoire prestataire) ;
      • Analyser les résultats et les valoriser par la rédaction d’un rapport final d’étude.

LIEU ET CONDITIONS

      • Le stage se déroulera dans les locaux de l’ITSAP-Institut de l’abeille situés à l’INRAe d’Avignon (Site St Paul à Agroparc
      • – Montfavet).
      • Employeur : ITSAP-Institut de l’abeille.
      • Stage encadré par Julien VALLON, responsable bio agresseurs à l’ITSAP-Institut de l’abeille et Sophie POINTEAU (BOREAL innovation), chargée de mission Frelon.
      • Durée maximale de 5 mois, idéalement à partir du 01 août 2022.
      • Frais de déplacements dans le cadre du stage pris en charges (conditions ITSAP).

PROFIL

      • Etudiant en Master issu d’un cursus de biologie/écologie ou agronomie avec de bonnes bases en entomologie et ayant
        un attrait pour le travail de terrain,
      • Pas d’appréhension à évoluer (avec les protections nécessaires) au milieu d’un rucher en activité (vols d’abeilles et de frelons) et connaissance de sa sensibilité aux venins d’hyménoptères appréciée,
      • Expérience de travail en laboratoire et des procédures de manipulation de substances chimiques et toxiques appréciée,
      • Permis B nécessaire. Des déplacements fréquents autours d’Avignon sont prévus (véhicule de service partagé disponible)

CONTACTS

Offre détaillée

Pour plus d’informations contacter Julien Vallon au 06 26 27 14 57. Le CV et la lettre de motivation (avec référence de l’offre) sont à envoyer avant le 15 juillet 2022 par courriel à julien.vallon@itsap.asso.fr ().

 
Offre de stage : Mise en place d’outils de communication communs pour les miels français sous signe de qualité (AOP, IGP, Label rouge)
 
STRUCTURES :

Dans le cadre d’une volonté de promotion commune des miels français sous SIQO (Signes d’identification de la qualité et de l’origine), le Syndicat AOP Miel de Corse – Mele di Corsica, le Syndicat des Miels de Provence et des Alpes du Sud (SYMPAS), le Syndicat des Miels des Landes, l’ADA Grand Est et le Groupement Qualité des Miels d’Occitanie proposent cette offre de stage de 4 à 6 mois, à réaliser en 2022.  

La France compte cinq AOP et IGP françaises concernant le produit miel : l’IGP Miel de Provence, l’AOP Miel de Corse– Mele di Corsica, l’IGP Miel d’Alsace, l’AOP Miel de sapin des Vosges et l’IGP Miel des Cévennes. Une IGP Miel des Landes est aussi en préparation. 

Ces démarches qualité sont mises en place pour répondre à plusieurs objectifs de la filière apicole 
professionnelle, en segmentant le marché pour assurer une présence des miels à la qualité et à l’origine certifiées, en disposant d’un outil juridique de défense des appellations « miel » à la notoriété importante et en aidant le consommateur à se repérer sur le marché. 

CONTEXTE ET OBJECTIFS :

Ces miels IGP et AOP souffrent d’un déficit de notoriété sur le marché. Il faut donc les promouvoir : 

      • Auprès des consommateurs, des opérateurs et des distributeurs, grâce à des outils de communication pour parler du savoir-faire des apiculteurs, de la qualité de leursproduits, des garanties offertes par les outils européens de protection AOP/IGP et des terroirs qu’ils représentent; 
      • Ainsi qu’auprès des producteurs afin d’augmenter la connaissance et la reconnaissance de cessignes de qualité par les apiculteurs et d‘accroître l’offre de miel sous IGP et AOP sur le marché. 

MISSIONS

Mise en place d’un site internet collectif présentant les différents SIQO pour le miel.  

Réalisation de supports de communication :

      • À destination d’opérateurs de la filière apicole :   
        • Élaboration d’un dépliant « Devenir apiculteur sous SIQO »
        • Élaboration d’un dépliant « Devenir conditionneur sous SIQO »
      • À destination du grand public :
        • Élaboration d’une plaquette commune explicative des différents SIQO miel pour les consommateurs  
        • Élaboration d’un support de valorisation des SIQO à travers par exemple de recettes à base de miel pour les consommateurs  
        • Élaboration d’un livret pédagogique pour les enfants 
        • Élaboration de supports pour des animations ludiques tout public autour du miel sous SIQO

 Le stagiaire sera co-encadré par les différentes structures citées ci-dessus.   

PROFIL

      • Niveau licence pro ou master 2 / ingénieur.
      • Compétences en communication/infographies avec une sensibilité pour les productions agricoles ou l’agroalimentaire. Capacité d’analyse, esprit de synthèse et qualité rédactionnelle.  Autonomie, rigueur et esprit d’initiative.
      • Maîtrise des outils : Pack Office, WordPress ou équivalent, outils de conception graphique.
      • Permis B.

CONDITIONS

      • Type de contrat : Stage
      • Durée : Stage de 4 à 6 mois, démarrage dès que possible
      • Employeur : ADA Occitanie
      • Lieu : Poste basé à Lattes (34) avec des déplacements à prévoir.
      • Conditions : Gratification réglementaire des stagiaires. Prise en charge des frais de déplacements.  

CONTACTS

Offre détaillée

Envoyer CV et lettre de motivation à envoyer, par mail à l’attention de Hélène Frey ().