Surveillance et caractérisation des troubles et affaiblissements

Enjeux

De nombreux cas d’affaiblissement des colonies d’abeilles ont été rapportés par la profession ces dernières années. Les causes de ces affaiblissements ne sont pas clairement identifiées et peuvent provenir d’une multitude de facteurs environnementaux et sanitaires. Actuellement, il n’existe aucune méthode de référence pour établir un diagnostic de l’état démographique et sanitaire d’une colonie d’Apis mellifera. Pour combler les lacunes actuelles dans la connaissance de ces phénomènes, leur nature précise et leurs causes, le ministère chargé de l’agriculture a décidé d’agir pour « recenser et documenter les différentes typologies d’affaiblissement des colonies (…) et les facteurs favorisant et déclenchants ces affaiblissements » (point 1.1 du Plan de Développement Durable de l’Apiculture). D’un point de vue opérationnel, l’outil du ministère qui répond à cette action est appelé « Observatoire des Mortalités, Affaiblissements et Alertes » (OMAA). Dans ce cadre, l’ITSAP – Institut de l’abeille – propose ici de coordonner un projet de recherche appliquée en partenariat avec les Associations de Développement de l’Apiculture (ADA) intéressées et membre du Comité de Réseau du Développement Apicole (CRDA). L’expérimentation sera également développée en complément avec le Réseau des Dysfonctionnements et Dépérissement des Colonies d’Abeilles (RDDCA) déjà activée par plusieurs ADA.

Objectifs

1.      Développer une méthodologie de référence pour surveiller les évènements de troubles et analyser les affaiblissements des colonies d’Apis mellifera.

Nous expérimenterons à vaste échelle (plusieurs régions et couvrant la saison apicole) une méthode ayant pour objectif de caractériser les éventuels affaiblissements de colonies d’Apis mellifera concomitants aux troubles déclarés par l’apiculteur. Une fois éprouvée et validée, cette méthodologie sera soumise sous sa forme finale aux donneurs d’ordre du réseau d’épidémiosurveillance.

2.      Documenter et décrire les affaiblissements des colonies

Dans un contexte connu (période, situation géographique, parcours apicole), nous documenterons par un diagnostic visant leurs paramètres populationnels (couvain, réserves, nombre d’ouvrières et ratios entre ces différents éléments) les colonies avec troubles (symptomatiques) et sans troubles (asymptomatiques). Nous posons l’hypothèse que les colonies affectées par les troubles détectés par les apiculteurs subissent un affaiblissement démographique (adulte et/ou couvain). Notre analyse testera cette hypothèse et aura également pour but de caractériser la variabilité de chacun des paramètres populationnels des deux catégories de colonies.

A terme, les profils démographiques des colonies, avec ou sans troubles, constitueront des références utiles à la validation d’évènements par les opérateurs d’un réseau national. L’analyse sur les colonies non affectées par les troubles participera à mieux comprendre le portage asymptomatique des agents biologiques.

3.      Identifier les causes des troubles et affaiblissements

Outre les aspects démographiques, le profil parasitaire (varroas, nosema), infectieux (virologie) et toxicologique de chaque colonie sera établi. La présence éventuelle de frelons asiatiques (Vespa velutina nigrithorax) sera également relevée et quantifiée. L’analyse statistique portera sur la recherche de relations de causes à effets entre les paramètres populationnels, la nature des symptômes relevés et la quantification des pressions. En raison de la multitude des situations stressantes relevées dans les ruchers, seule la continuité pluriannuelle du dispositif permettra l’acquisition d’une quantité de données suffisante à cette recherche.

De manière générale, les informations recueillies alimenteront une base de données commune à d’autres projets existants (par exemple : « observatoire des résidus de pesticides dans un environnement à risque exploité par les abeilles ») ou à venir.

Description

La nature du projet implique la création d’un dispositif évènementiel qui peut être schématiser ainsi :

Schéma de principe du dispositif évènementiel
Schéma de principe du dispositif évènementiel

Le protocole expérimental inclut donc la description démographique des colonies d’Apis mellifera par la méthode ColEval qui permet d’approximer les étendues de couvain ouvert et operculé, de réserves (miel et pollen) et le nombre d’abeilles. A cette description démographique s’ajoute des analyses de virus sur les abeilles et de toxiques dans le pain d’abeille.

Dernière mise à jour

2014-12-03 13:06:29