Projet MOSAR : Développer des outils et des méthodes utilisables par les apiculteurs pour la sélection d’abeilles résistantes au varroa

Enjeux

        Apporter des références

L’attente vis-à-vis d’abeilles résistantes au varroa est telle que de nombreux apiculteurs tentent aujourd’hui d’appliquer des méthodes permettant de les sélectionner, sans avoir de référentiels techniques disponibles. Un risque lié à ce deficit de soutien technique est une mise en œuvre approximative des critères existants, faussant ainsi la sélection réalisée.

Un manque d’informations sur les contraintes d’application et l’efficacité attendue des différents critères de sélection risque également de rendre certains apiculteurs réfractaires à l’intégration du critère de défense contre le varroa dans les plans de sélection.

Le projet MOSAR a donc pour premier objectif de concevoir des référentiels techniques sur les méthodes actuellement disponibles et leurs efficacités attendues. Toutefois, tous les critères existants se heurtent à la même difficulté : les mesures de la résistance au varroa d’une colonie sont extrêmement chronophages et complexes à mettre en œuvre. Elles ne peuvent donc être réalisées que sur un nombre limité de colonies et de plans de sélection ; le risque à relativement court terme est donc une diffusion massive de quelques reines résistantes, pénalisant ainsi fortement la diversité génétique du cheptel apicole.

Pour pallier à ce risque, il est nécessaire de proposer de nouveaux outils qui permettent une mesure simple et fiable de la résistance d’une colonie au varroa.

Objectifs

        Des outils innovants, accessibles à tous

Pour répondre à ce défi, MOSAR poursuit deux objectifs en parallèle : la mise au point d’une méthode de phénotypage VSH simple, facile à mettre en œuvre et fiable via l’application de composés chimiques naturels et la recherche de marqueurs génétiques liés aux comportements VSH.

Méthode de phénotypage

 

MOSAR Fanny laboratoire

Pour contrôler la capacité d’une colonie à réaliser le comportement VSH, l’objectif est de mettre au point un test comportemental utilisant les molécules qui déclenchent naturellement ce comportement au sein des colonies qui ont la capacité de l’exprimer. Un tel test permettrait de s’affranchir notamment des aléas saisonniers de l’infestation en varroa des colonies à évaluer.

Pour le mettre au point, les molécules candidates récemment identifiées, des composés appartenant à la famille des phéromones d’abeilles ou de varroa, capables de déclencher une activité de type VSH au sein de la colonie seront sélectionnées. Dans une deuxième étape, il s’agira de mettre au point une procédure d’application de ces composés actifs au sein de la colonie qui puisse être utilisée comme proxy du comportement VSH, et qui soit facile et rapide à mettre en œuvre. Pour cela, différents modes d’application seront testés et comparés.

Nous rechercherons la corrélation entre la capacité des colonies à répondre à ces molécules et leur potentiel VSH. Cette action doit aboutir à un outil prototype de phénotypage des colonies pour le caractère VSH qui pourra à l’issu du projet être développé afin de le mettre à disposition de l’ensemble des acteurs de la filière apicole.

Marqueurs génétiques

60 colonies préalablement phénotypées finement sur leur capacité de résistance à varroa seront également génotypées. 30 colonies seront issues de lots ayant un niveau élevé d’expression du caractère VSH et 30 issues de colonies ayant un niveau faible. Cette connaissance, sur un lot de mêmes colonies du phénotype et du génotype permettra de détecter des marqueurs moléculaires du comportement VSH. Ainsi, l’apiculteur intéressé pour connaitre le potentiel de résistance de sa colonie devra simplement prélever quelques abeilles et les faire analyser par un laboratoire. Il pourra ensuite décider d’inclure ou non cette colonie dans son plan de sélection en fonction de ses résultats mais aussi des autres critères qui l’intéresse (production, comportement…)

Ce projet s’inscrit dans une stratégie à long terme de sélection d’abeilles résistantes au varroa tout en maintenant un maximum de diversité génétique au sein des populations françaises, en offrant la possibilité d’intégrer ce caractère de résistance dans tous les programmes de sélection existants.

Description

        La sélection, une solution durable

Depuis plusieurs années, les apiculteurs font face à des pertes importantes de colonies d’abeilles domestiques (en hiver comme en saison). S’il est aujourd’hui unanime que l’origine de l’affaiblissement des populations d’abeilles est multifactorielle, le parasite Varroa destructor constitue la principale menace qui pèse sur l’apiculture à l’échelle mondiale. Cet acarien, qui infeste les colonies européennes depuis une trentaine d’années, vit dans les ruches, se nourrit du « sang » des abeilles et leur transmet également des virus. La plupart des colonies meurent en quelques mois en cas d’infestation par le varroa, et en l’absence de traitement appliqué contre le parasite.

Les méthodes de lutte contre le varroa à base de traitements acaricides connaissent actuellement des limites significatives. En effet, l’acarien devient résistant à certaines molécules et celles-ci peuvent également contaminer les produits de la ruche tels que le miel ou les cires et ainsi l’environnement direct des abeilles.

En prenant l’orientation de sélectionner des lignées d’abeilles capables de lutter naturellement contre le parasite, la filière apicole pourrait ainsi s’engager dans une stratégie durable limitant l’emploi de pesticides comme solution de traitement chimique contre le varroa. Cette opportunité apparaît fortement pertinente puisque certaines populations d’abeilles domestiques en font naturellement la démonstration, en survivant à une infestation par le parasite en l’absence de traitement. Cette capacité de survie est notamment à l’expression du caractère VSH (Varroa Sensitive Hygiene), un comportement de nettoyage ciblé sur les cellules de couvain infestées par le varroa.

schéma VSH

Dernière mise à jour

2016-07-12 09:16:40

L'expertise technique et scientifique

au service de la filière apicole