DEPHY-Abeilles: Tester des systèmes de cultures céréaliers économes en produits phytosanitaires et favorables aux abeilles dans des exploitations agricoles

Enjeux

DEPHY-Abeilles est un nouveau projet piloté par l’ITSAP-Institut de l’abeille dans le cadre du volet Expérimentation du programme ECOPHYTO. Ce programme se situe dans la continuité des travaux engagés depuis plusieurs années sur la mise en place de systèmes de culture innovants favorables aux pollinisateurs, en particulier le projet POLINOV.

Objectifs

L’objectif principal de ce projet est de réduire l’usage des pesticides dans les agrosystèmes céréaliers intensifs, pour améliorer l’état de santé des abeilles domestiques et sauvages. Pour cela, sera mis en place sur un territoire couvrant 45 000 ha, un réseau d’une dizaine d’exploitants agricoles en conventionnel, volontaires pour mettre en œuvre sur une partie de leur exploitation des innovations techniques répondant à l’objectif ECOPHYTO et à la préservation des pollinisateurs. Trois modes de production seront comparés : conventionnelle, biologique et conventionnelle avec les innovations ECOPHYTO.

Description

Les expérimentations seront menées dans la zone atelier Plaine et Val de Sèvre (79), terrain d’expérimentation piloté par le Centre d’expérimentation biologique de Chizé du CNRS, depuis plus de quinze ans. Les exploitations du réseau feront l’objet d’un suivi pendant six ans, qui permettra l’acquisition de données techniques, économiques, environnementales et sociologiques.

Les modifications d’itinéraires techniques proposées devront optimiser l’abondance et la diversité floristique (dans l’espace et le temps) et limiter au maximum l’utilisation de pesticides, ou remplacer les substances actives très nocives par d’autres moins dangereuses pour les abeilles. Les itinéraires techniques seront co-construits avec les agriculteurs et apiculteurs à l’aide de la méthode participative ARDI déjà utilisée dans le projet InterAPI. Le but est d’arriver à une réduction de l’IFT de 50 %. Il s’agira donc d’évaluer les efforts entrepris pour réduire l’IFT et mesurer l’impact de cette plus-value attendue sur l’état des colonies d’abeilles. De ces travaux, pourra découler la définition d’un nouvel indicateur phytosanitaire prenant en compte les risques pour l’abeille à l’échelle du paysage.

Calendrier prévisionnel

Ce projet est prévu pour une durée de six ans à partir du 1er octobre 2012.

Dernière mise à jour

2015-07-03 13:20:03

L'expertise technique et scientifique

au service de la filière apicole