De la concertation territoriale à l’expérimentation en plein champs

De la concertation territoriale à l’expérimentation en plein champs, différents leviers pour accompagner les acteurs d’un territoire agricole à façonner des paysages durablement favorables à des productions oléagineuses et des productions de miel.

Marine Gourrat
ITSAP-Institut de l’abeille, 149 rue de Bercy, 75595 Paris cedex 12, France Reçu le 6 juillet 2017 – Accepté le 29 août 2017

Résumé

Les interactions entre les abeilles et leur milieu sont multiples, complexes, incomprises pour certaines et parfois même controversées. Cette complexité se répercute parfois dans les échanges entre les acteurs liés de près ou de loin à ces insectes pollinisateurs qui évoluent sur un même territoire. Dans ce contexte, l’institut technique et scientifique de l’apiculture et de la pollinisation (ITSAP–Institut de l’abeille), après avoir fait le constat qu’apiculteurs et agriculteurs ne partagent pas toujours la même perception de leur territoire, travaille depuis quelques années à accompagner ces acteurs dans la construction de leviers favorables au maintien durable de ces différentes activités agricoles sur leur territoire. Nous illustrerons cette dynamique à travers différents formats d’actions : l’échange de connaissances dans des ateliers de concertation sous forme de jeu de rôles et l’acquisition et le partage de références dans une expérimentation en plein champs.

Mots clés : système de culture / abeilles / accompagnement d’acteurs / ateliers de concertation / expérimentation en plein champs

Abstract – From collaborative workshops to field experiment, some ways to support agricultural stakeholders in building sustainable landscapes for both oilseed crops and honey production. Interactions between bees and their environment are various and complex. They are also misunderstood and sometimes controversial. This complexity can affect the relationships between stakeholders who are closely or indirectly concerned with pollinating insects and who work in the same territory. In this context, French technical and scientific institute of beekeeping and pollination (ITSAP), has observed that beekeepers and farmers do not always share the same perception of their activity. The institute works now to support them in producing bee-friendly alternatives. The approach is based on helping stakeholders share a common objective: sustainably maintain a diversity of production (crop and honey) on their land. This approach will be illustrated through different actions: sharing knowledge thanks to collaborative workshops and collecting data in a field experiment that can be shared…

Keywords: cropping system / bees / stakeholders engagement / collaborative workshops / field experiment

Introduction

Les productions oléagineuses et la production de miel sont dans beaucoup de régions de France fortement interdépendantes : location de ruches par des multiplicateurs de semences de colza ou de tournesol pour assurer une production de graines ; production de miels de colza et de tournesol qui peut représenter une part majeur du volume de miel produit annuellement au sein d’une exploitation [jusqu’à 87 % dans la région Poitou-Charente en 2004 (Gem-Oniflhor, 2005)]. Ces deux activités souffrent aujourd’hui du déclin des abeilles domestiques (Potts et al., 2010).

Le maintien durable de cette pluriactivité au sein des territoires dépend donc en partie de l’adoption de pratiques agricoles et apicoles favorables aux enjeux de ces différentes productions. Pourtant, de nombreuses interactions qui lient ces activités restent soumises à controverse [impact des pesticides sur la dynamique d’une colonie (Maxim et Sluijs, 2013 ; Suryanarayanan et Kleinman, 2013 ; Cressey, 2013), apport de la pollinisation par les abeilles sur le rendement des cultures de rentes (Bommarco et al., 2012 ; Stanley et al., 2013)], ce qui peut cristalliser voire dégrader le dialogue entre exploitants sur le terrain. L’évolution des territoires vers une coexistence durable des productions oléagineuses et de miel nécessite donc à la fois l’acquisition de nouvelles références via l’expérimentation et la recherche mais également l’appropriation des différents enjeux du territoire par l’ensemble des acteurs concernés.

C’est l’objectif qui anime les travaux de l’institut technique et scientifique de l’apiculture et de la pollinisation (l’ITSAP-Institut de l’abeille), menés en partenariat avec les acteurs des différentes filières, dans le but d’initier à travers une concertation territoriale, la conception, l’expérimentation et l’adoption de systèmes de cultures favorables aux insectes pollinisateurs. Nous illustrerons dans cet article comment à travers l’échange de connaissances au sein d’ateliers de concertations ou l’acquisition de nouvelles références au sein d’une expérimentation de plein champs, l’ITSAP-Institut de l’abeille accompagne les acteurs agricoles à faire émerger collectivement et localement des idées d’actions à entreprendre.

Vous pouvez consulter l’article complet en pdf : Article_Marine_Gourrat_OCL_2017

Dernière mise à jour

2018-02-27 10:48:05