Pratiques apicoles et agricoles en pollinisation de semences oléagineuses

picto-pollinisation

Aujourd’hui, les sujets discutés à divers niveaux, entre apiculteurs et multiplicateurs pour accompagner au mieux les prestations de service en pollinisation (PSP), montrent une réelle volonté de « construire ensemble ». Les diverses pressions qui s’exercent sur les exploitations, les hommes, les cultures ou les pollinisateurs, qu’elles soient d’ordre économique, sanitaire, chimique, climatique, réglementaire… imposent à l’exploitant sur le terrain de sans cesse s’adapter et innover.

Ainsi, l’ITSAP-Institut de l’abeille, ses structures de développement apicole (ADA) et l’ANAMSO ont souhaité générer des références technico-économiques et collecter les expériences de terrain sur la diversité des pratiques autour de la thématique du service de pollinisation en colza et tournesol semences.

Une étude qualitative, via des entretiens à domicile auprès de 34 apiculteurs-pollinisateurs et de 40 multiplicateurs de semences de deux importants bassins de production de semences oléagineuses (sud-est et sud-ouest de la France) a donc été menée pendant deux ans (2010 et 2011).

Cette étude est présentée de façon détaillée dans le cahier technique: Pollinisation en production de semences oléagineuses : une coopération technique entre agriculteurs et apiculteurs

Avant la présentation des résultats, une première partie rappelle le contexte socio-professionnel puis présente la filière apicole et ses interactions avec de nombreuses filières de productions végétales. Une description est proposée de l’organisation et des contraintes d’une exploitation apicole pratiquant la pollinisation par une mise en face à face des choix à opérer pour l’apiculteur. Enfin, un rappel sur les pertes de colonies régulières et leur prise en compte dans les stratégies des exploitations

Parmi les outils proposés et à développer, on peut citer la rédaction d’une charte dite de « Bonnes pratiques agricoles et apicoles » reconnue au niveau national, des rencontres « bout de champ » avec ouverture de ruches…

Les résultats de l’enquête ont également souligné que deux-tiers des multiplicateurs souhaitaient voir se développer des outils permettant d’entrer facilement en contact avec des apiculteurs pour proposer des chantiers de pollinisation. Pour répondre à cette attente, l’ANAMSO et l’ITSAP-Institut de l’abeille ont collaboré pour construire en 2012 www.beewapi.com une plateforme web de mise en relation en apiculteur de producteur de semences.

Partenariat

ITSAP-Institut de l’abeille, UMT PrADE, Avignon

ANAMSO, ADARA, ADAM, ADAAQ

Dernière mise à jour

2015-06-15 15:43:47

L'expertise technique et scientifique

au service de la filière apicole